mardi 3 janvier 2017

Edito 5 - Contributeurs, la consigne (2014)



CONTRIBUTEURS:
RESSERRONS LA CONSIGNE

Par rapport à des premiers envois, il est nécessaire de repréciser un peu:

1/ Dans l'Idée d'un REPORTAGE, il est nécessaire de PARLER DE VOUS-MÊME et de votre POSITION dans le MONDE. Il est mieux de parler en votre NOM. VOTRE NOM nous intéresse. Il nous intéresse lorsqu'il se heurte au "KOINOS", lorsque conscience est prise du PRIVILÈGE de chacun d'être au PREMIER PLAN de la vie.
-------voilà déjà une chose-------il s'agit de vous-----le "vous" comme localité--------

2/ LE PREMIER PLAN de chaque vie humaine, comme la première place au CINÉMA, on ne peut le DÉROBER car on ne peut se dérober à soi-même, CE PREMIER PLAN doit-être l'objet de votre REPORTAGE, de votre INVESTIGATION. IL est le BIEN le plus PRÉCIEUX.
-------seconde chose---- : à partie de "vous" ---- recherchez... aidez-vous de support visuel par exemple----

3/ Prenez CONSCIENCE de l'infinité de ce premier-plan au-delà des limites, qui N'ATTEND que VOUS. DANS LE PAYSAGE photographié par Benjamin ci-dessus se trouve BIEN PLUS qu'une plaine normande et son immeuble. C'EST le POINT DE DÉPART d'une Lecture, d'un parcours dans un environnement réel et pourtant dont seulement soi-même devenu nomade peut-être l'interprète.

Voilà-tout!

Si des contributeurs sont fervents de métaphysique, précisons encore:
INTERPRÉTEZ vous-même le réel qui vous est donné. INTERPRÉTEZ-LE comme si c'était votre "représentation", car c'est peut-être vous, cette montagne, cette route, ce visage étranger auquel vous assistez!

-----

La photo de Benjamin Girard, jointe à cet édito :




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire